Revue de Presse

La revue pour Zen-treprendre

Publié le 29 avril 2016 par Garance Dansette
Soleil, week-end, respirez. Prenez un peu de distance avec vos tourments et problèmes, envisagez-les avec sérénité. De la reconnaissance politique des entrepreneurs à leur rachat par des grands groupes, à des problèmes plus concrets, notamment sur votre environnement de travail, on vous propose d’éclairer ces différents sujets avec le prisme du stoïcisme.

« Rien n’est difficile pour ceux qui s’aiment » 1

Voici un article très orienté « startup » (occurrence du terme dans l’article : 18 fois !) mais qui a le mérite de s’attaquer au sujet de haute voltige qu’est le lien entre les entrepreneurs et les politiques. Ici, on reste plutôt dans le panorama, à savoir les différentes initiatives du politique envers l’entrepreneur et de l’entrepreneur envers le politique. Mais ces initiatives existent, ce qui laisse penser que le désamour entre la politique et l’entreprise pourrait un jour ne plus être d’actualité.

L’article : Quand les entrepreneurs et les startups s’immiscent dans la politique (1001 Startups, Gaelle, 21 avril 2016)

« Il ne faut pas en vouloir aux événements » 2

Les impacts de la loi Sapin II pour nous, pour vous, de l’extension du régime de la micro-entreprise aux EURL, à l’alourdissement des sanctions pour le retard de paiement en passant par le lissage de certains effets de seuil. De petites évolutions dont il faut avoir connaissance, impérativement. Et pas le choix, c’est comme ça !

L’article : Projet de loi Sapin 2 : quels impacts possibles pour les TPE / PME ? ( Le Coin des Entrepreneurs, Pierre FACON, 22 avril 2016)

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles » 3

Comment retracer, au travers d’une succes story, le parcours de la création d’entreprise, la réflexion qui y est associée et les principales modalités à connaître ? Sébastien était sans emploi, suite à un licenciement économique, avant de trouver une sacrée bonne idée. Mais nous le savons, ce n’est jamais facile de se lancer, aussi bonne puisse être l’idée. Donc Sébastien a opté pour le statut d’auto-entrepreneur dans un premier temps, comme une phase « test », afin de valider son concept et son modèle économique. Une fois l’activité sur de bons rails, il a envisagé une évolution vers un statut de société.

L’article : « Autoentrepreneur, j’ai réussi à développer mon business » (Les Echos, Marina AL RUBAEE, 26 avril 2016)

« Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements relatifs aux choses » 4

Cet article aborde le rachat de parfumeurs indépendants par de grands groupes ; alors notre première réaction serait de s’écrier au blasphème. Il est facile d’y voir la perte de liberté et d’identité, lorsque « les nouveaux propriétaires imposent leur logique de rentabilité », ce qui peut conduire à rompre le subtil équilibre d’une petite entité, ou la liberté créative et créatrice propres aux indés. Mais il y a aussi une contrepartie : l’indépendant alors « racheté » dispose souvent de plus de moyens et de visibilité. En cela, même si l’article traite d’une niche, celle des parfumeurs, d’autres petits entrepreneurs peuvent être amenés à opérer cet arbitrage, et reconsidérer la bienveillance ou malveillance des GGG (Grands Groupes Gloutons).

L’article : Parfums : quand les grands groupes avalent les indépendants (Le Monde, Lili BARBERY-COULON, 26 avril 2016)

« La nature rend chacun de nous capable de supporter ce qui lui arrive » 5

À l’issue d’une étude menée par Hiscox, cinq problèmes propres aux entrepreneurs ont été mis à jour, et ce ne sont pas ceux auxquels on aurait pu s’attendre. Ce qui ne leur enlève aucune pertinence, bien au contraire : ce sont des difficultés que l’on n’envisage pas naturellement, nous laissant un peu désemparés lorsqu’elles adviennent. Or, cet article propose en sus les parades à ces contrariétés, le tout agrémenté d’une jolie infographie.

L’article : Le top 5 des problèmes auxquels sont confrontés les entrepreneurs… et leurs solutions (Maddyness, Iris MAIGNAN, 27 avril 2016)