Événement

Mini pousses d’entrepreneurs

Publié le 7 juillet 2016 par Romain Bonjean et Mickaël Délis
Le nouveau stade de l’Olympique Lyonnais est plein à craquer. Pourtant, ce ne sont pas des footballeurs qui en foulent la pelouse mais des entrepreneurs en herbe. Plusieurs milliers de collégiens, lycéens et étudiants se sont en effet rassemblés le premier mercredi de mai dernier pour participer au salon de la Mini Entreprise-EPA. Objectif de cette jeunesse inspirante et exemplaire : monter un projet d’entreprise en neuf mois. Partons à la découverte de ces petits grands challengers.

Mini Entreprise pour grand salon

Mercredi 4 mai, 10h30, le nouveau stade de l’Olympique Lyonnais se remplit. Créneau inhabituel pour un match de football. Les stars du jour ne sont pas celles du ballon rond mais de très jeunes entrepreneurs. Le majestueux antre lyonnais accueille en son sein une initiative digne de ses ambitions : le Salon Rhône-Alpes des Mini Entreprises-EPA. Ce rassemblement offre de présenter plus d’une centaine de projets réalisés par des mini-entrepreneurs venus de toute la région Rhône-Alpes pour l’occasion. Après la nouvelle appellation donnée aux auto-entrepreneurs depuis le 1er janvier 2016, nous ne pensions pas pouvoir trouver plus « petit » que le micro-entrepreneur… Et pourtant il existe. C’est un truisme, mais qui vaut toutefois d’être rappelé lorsqu’il s’impose : plus c’est petit, plus c’est mignon ! Impossible pour Les Petits Entrepreneurs de passer à côté et de ne pas relayer l’enthousiasme suscité. Retour sur notre rencontre avec ces mini-entrepreneurs.

Du coup, une Mini Entreprise-EPA, c’est quoi ?

C’est un projet mis en place par l’association Entreprendre Pour Apprendre. Cette dernière accompagne le développement de projets pédagogiques permettant d’insuffler l’énergie entrepreneuriale aux élèves des collèges, lycées et BTS. « Cela permet aux élèves de découvrir les mécanismes d’une entreprise, d’impulser une dynamique d’esprit qui favorise l’envie d’entreprendre. On sort un peu du contexte scolaire habituel, ça leur fait du bien. On est présent pour les accompagner bien sûr, mais ils ont une marge de manoeuvre très grande, et décident tout seul » explique l’un des organisateurs du salon. Une sorte de premier pas dans le grand bain de l’entrepreneuriat.

EPA groupe d'étudiants

Les jeunes ont l’occasion de bénéficier d’un dispositif complet : de la recherche d’idées à la vente d’un produit fini, EPA accompagne ces adolescents motivés vers le chemin de la création d’entreprise. Une mise en situation réelle qui permet de développer des aptitudes entrepreneuriales à travers un projet qui leur tient à coeur. La Mini Entreprise-EPA comporte un double enjeu : elle permet aux professeurs d’aborder les points importants de leurs programmes tout en réussissant à intéresser leurs élèves de manière ludique. Impliquer par l’action et stimuler la curiosité par l’initiative, autant de comportements que LPE encourage au quotidien.

Neuf mois pour convaincre

Neuf mois, c’est le temps dont disposaient tous ces mini-entrepreneurs pour monter un projet de A à Z. Du business plan à la vente, ces juniors audacieux de 13 à 22 ans ont tout conçu seuls. Proposé dans certains collèges et lycées, ce programme est une véritable « opportunité intégrée dans leur cursus », explique Marie, professeur et encadrante de l’évènement dans un collège proche de Saint-Priest. « On les accompagne tout au long de leur projet, mais les idées viennent d’eux. Ils sont extrêmement débrouillards ! » Cette aventure est un excellent moyen de les responsabiliser et de les initier aux joies - mais aussi parfois aux affres - de l’entrepreneuriat.

Avant de séduire leurs futurs clients, les Mini Entreprises-EPA doivent d’abord commencer par charmer les 170 jurés chargés de sélectionner les meilleures propositions. Dans un souci d’équité, Les Mini Entreprises-EPA concouraient dans quatre catégories différentes :

  • Collège
  • Lycée
  • Insertion
  • Post-Bac

Et comme la logique est avant tout celle de l’encouragement et de la révélation des talents, pas question de ne distinguer qu’un seul gagnant. En effet, une dizaine de récompenses sont décernées par niveau d’étude. Les Mini Entreprises-EPA sont primées selon plusieurs critères : l’innovation, la relation client, le développement durable, la gestion financière, la gestion des ressources humaines… chaque projet ayant sa propre spécificité.

Il suffit de slalomer entre les stands pour mesurer toutes les vertus de cet évènement. On se réjouit de découvrir les produits de ces apprentis entrepreneurs. Du miroir sans fond aux recettes de cuisine gourmandes, en passant par les pots de fleur à Led, il est difficile de se prononcer sur les futurs lauréats tant les projets sont créatifs et aboutis… Et plus compliquée encore sera la tâche de décerner LE grand prix de la Mini Entreprise-EPA. Celui-ci est un vrai tremplin permettant aux gagnants d’intégrer une dynamique de concours national en participant au championnat des mini-entrepreneurs qui se tient à Paris puis, à terme, au concours européen qui a également été mis en place ! De quoi créer de véritables vocations pour ces jeunes dont la vie professionnelle ne commencera pour certains que dans une dizaine d’années.

Inciter à entreprendre dès le plus jeune âge

Alors que le marché de l’emploi tourne au ralenti, que le CDI est en perte de vitesse et que le travail indépendant se démocratise, il nous semble évident de devoir sensibiliser nos écoliers à la question de l’entrepreneuriat dès le plus jeune âge. Dans un monde où la recherche d’un emploi devient de plus en plus complexe, notamment pour la jeunesse, apprendre à entreprendre paraît tout aussi essentiel que d’apprendre l’anglais ou la biologie. Il y a une véritable nécessité de démystifier l’entrepreneuriat, de le rendre plus accessible, d’en faire comprendre les avantages et les inconvénients. Le parcours d’un entrepreneur est souvent jonché d’épreuves ardues, lesquelles ne doivent pas plus être douloureuses qu’inhibantes. Sensibiliser à l’action, à l’effort, au dépassement de soi par l’investissement personnel est une mission d’ordre public ! Cette initiative de Mini Entreprises-EPA mérite d’être généralisée à tous les lycées et collèges de France. EPA œuvre dans ce sens. Puisse-t-il trouver les relais nécessaires à leur épanouissement ô combien primordial.