Revue de Presse

Une revue nickel chrome

Publié le 10 juin 2016 par Garance Dansette
On dépoussière pour vous l’actu de la semaine! On bichonne les petits entrepreneurs dont la santé n’est pas reconnue, on jette un coup d’oeil à la CCI de Dakar qui a fait un grand progrès, on redonne un coup de neuf à notre bureau, on met de l’ordre dans notre compta en la dématérialisant dans le Cloud et même on améliore le goût de nos épinards en demandant au RSI une indemnisation catastrophe.

Place nette pour la santé des petits entrepreneurs

Voici un article qui aborde un sujet quelque peu méconnu, à savoir la santé des entrepreneurs, et tout spécialement de ceux du bâtiment. « Je n’ai pas le temps d’être malade » est une phrase souvent entendue. C’est donc des questions médico-sociales qu’Olivier Torrès se (pré)occupe. Et elles méritent d’être traitées aux niveaux des petits entrepreneurs parce que ceux-ci n’ont pas les mêmes problématiques et moyens que les entreprises de plus grandes envergures. Quatre éléments inquiétants sont pointés au cours de la conférence : le stress omniprésent, la surcharge de travail, la solitude, et l’incertitude quant à l’avenir et au marché. Finalement, de nombreux risques pèsent sur la santé de l’entrepreneur alors même que toute son entreprise en dépend.

L’article : Un conférencier est venu à Cuffies pour parler de la souffrance au travail des petits entrepreneurs (L’Union, Marnia MAHBOUB, 6 juin 2016)

Dépoussiérer la machine administrative

C’est important aussi de regarder ce qui se passe ailleurs ! Petit détour par Dakar, et plus exactement la CCiad, soit la Chambre de Commerce, de l’industrie et d’agriculture de Dakar. Celle-ci vient de faire la promesse de création d’une entreprise en 24 heures, quand avant il fallait 72 heures au grand minimum. C’est donc grâce à la plateforme Orbus que cela est possible maintenant à Dakar, qui est un modèle de « gestion moderne, de sécurité et de célérité dans le traitement des dossiers ».

L’article : Création d’une entreprise en moins de 24 heures : La Chambre de commerce de Dakar se connecte à la célérité (Setal.net, 8 juin 2016)

Grand coup de balai dans le bureau

Hixcox continue d’explorer comment sera fait le monde du travail de demain, et cette fois-ci, il a sondé les Français sur le thème du bureau, i.e. le lieu et l’environnement de travail. La multiplication des espaces de coworking, du télétravail, des objets connectés sont au programme ; le freelancing est envisagé par beaucoup. Même si ce sont des salariés qui ont été interrogés, les différents résultats de l’étude indiquent clairement que les différences actuelles entre les employés et les travailleurs indépendants auront tendance à s’effacer.

L’article : Infographie : Voici à quoi va ressembler le bureau du futur ? (Widoobiz, Tancrède BLONDE, 9 juin 2016)

Table rase sur la paperasse comptable

Vous n’aimez pas votre expert-comptable ? Ça tombe bien, la comptabilité vient de rejoindre le Cloud ! Jusqu’alors pour la comptabilité des petits entrepreneurs, deux options étaient possibles : l’envoi des pièces une par une à son expert-comptable, ou bien l’achat d’un logiciel de compta. Avec les petits désagréments propres à chacun. Petit état des lieux des avantages escomptés ainsi que leurs pendants négatifs. Ainsi, la compta Saas apparaît comme étant une solution flexible et adaptable selon les besoins, puisqu’elle fonctionne la plupart du temps avec des abonnements. En plus, il n’y a pas de frais cachés, ni de mises à jour ou de sauvegardes à gérer. Et on peut accéder à ses données où que l’on soit. De là à se passer d’un expert-comptable ? Pas sûr ; rien « ne remplacera l’intelligence humaine », et puis sans notions comptables de base, même la prise en main de la plateforme comptable Saas ne sera pas chose aisée. Ensuite, il y a plusieurs points sur lesquels il faut être vigilants : que les serveurs soient hébergés en France, que le fournisseur de services soit un minimum solide (s’il fait faillite, elles sont où vos données ?), que les termes de fin de la relation soient clairs et enfin qu’il y ait un service après-vente autre qu’une malheureuse foire aux questions. Alors, la fin de l’expert-comptable ? C’est loin d’être acté : 52% des cabinets d’expertise-comptable on déjà recours au Cloud, et puis ça peut être une bonne occasion pour ces derniers de se repositionner : si de plus en plus de tâches sont automatisées, il y a plus de temps pour la relation et l’accompagnement du client, non ?

L’article : Plateformes de comptabilité dans le cloud, des chiffres en ligne (LenouvelEconomiste.fr, Sophie BIRI JULIEN, 26 mai 2016)

Un peu de beurre dans les épinards

Les récents évènements météorologiques ont pu causer de nombreux désagréments, et notamment dans le cadre du travail. Les travailleurs indépendants étant dans l’ensemble plutôt touchés, que ce soit artisans, commerçants ou libéraux, le Régime Social des Indépendants propose une aide financière via le Fond Catastrophes et Intempéries. Mais apparemment, la reconnaissance de catastrophe naturelle n’est pas nécessaire pour en bénéficier, car pour une fois les mots d’ordre du RSI semblent être rapidité et efficacité, afin de « reprendre pied le plus vite possible, sans attendre les déclarations officielles ».

L’article : RSI : Des aides pour soutenir les travailleurs indépendants sinistrés (LeParticulier.fr, Stéphanie ALEXANDRE, 8 juin 2016)